Visa, MasterCard, PayPalShop with confidenceSecured by ThawteKlarna

L'histoire du café

Comme toutes les légendes, celle de l'origine du café est très controversée. Cependant, les historiens semblent s'accorder sur un point : très vraisemblablement dès le XIIIe siècle, une variété de café sauvage poussait dans les chaînes de collines inaccessibles par la route et bordant la côte du Yemen. On rapporte qu'un groupe d'ermites qui vivaient d'agriculture et élevaient des troupeaux, ont observé que leurs chèvres étaient agitées et ne dormaient plus après avoir mangé les feuilles et les fruits d'un certain arbuste toujours vert. Et c'est ainsi que les moines ont commencé à utiliser cette plante pour se nourrir et faire des boissons.

L'habitude de préparer cette boisson excitante que l'on appelait « café arabe » s'est répandue en Égypte puis, plus tard, en Turquie. Il est d'ailleurs établi que l'ancien Yémen a été envahi au XVIe siècle par les Éthiopiens puis par les Perses et les Arabes et finalement par les Ottomans.

Chronologie de la culture des Cafés

1554 Constantinople (aujourd'hui Istanbul) : ouverture du premier café
1647 Venise : ouverture du premier café, place Saint-Marc
1650 le café arrive à Marseille, Amsterdam, Hamburg, Paris et Londres. Les premiers cafés ouvrent dans la foulée.
1685 Vienne : l'Arménien Johannes Theodat fonde son premier café
1720 Venise : fondation du café « Florian ».
1723 Venise : fondation du café « Aurora ».
1760 Rome : fondation du café « Greco ».
1733 Florence : ouverture du café « Gilli »
1815 Florence : ouverture du café « Giacosa »
1882 Florence : ouverture du café « Rivoire »
1900 Vienne : ouverture du 600e café

Du XVIIIe siècle à nos jours

À la fin du 18e siècle et au début du 19e, les plantations s'étendent à la Martinique avec 20 millions de pieds d'une variété produite par le capitaine Mathieu de Cliau dans les serres de Versailles. De là, les plantations se sont étendues dans les autres îles des Petites Antilles et en peu de temps, ont atteint une production qui couvrait les 3/4 des besoins européens. C'est alors que le « café d'orient » revient en force. De nos jours, la presque totalité de la production vient d'amérique centrale, du Brésil et de la zone tropicale d'Amérique du Sud. La production mondiale annuelle de café atteint en gros 100 millions de sacs, le Brésil arrive en première place avec 1/4 de la production et absorbe quelque 9 millions de sacs pour sa propre consommation.